Recherche biologique

 

Recherche biologique ou recherche de transfert. 

Il s’agit de l’application biologique des données cliniques. 

Exemple actuel : Travail sur le cancer du sein en phase métastatique. 

La surexpression du récepteur Her2 dans les tumeurs du sein est prédictive de l’efficacité des traitements ciblant ce récepteur (trastuzumab = Herceptine®ou du lapatinib).Toutefois, même si la tumeur surexprime cette cible, le traitement n’est efficace que dans 20 à 30% des cas. 

Depuis plusieurs années grâce au soutien de l’AGARO nous évaluons l’intérêt de doser la partie circulante de ce recepteur. En effet, le domaine extracellulaire de ce récepteur peut être accessible dans le sang au même titre que les marqueurs tumoraux classiques tel le CA 15.3. 

Nos travaux ainsi que ceux d’autres équipes internationales montrent chez certaines patientes que ce dosage reflète la réponse à l’efficacité ou à la résistance des thérapeutiques ciblées utilisées.Ainsi il aide le clinicien dans le choix thérapeutique. 

Ce travail nous permet désormais de contribuer à la mise en place d’une étude multicentrique de validation globale de ce marqueur dont l’objectif sera son inscription dans les référentiels de prise en charge du cancer du sein. 

Quatre publications ont déjà été faites: années 2005,2006,2008,2009 et une nouvelle publication sera pour cette année 2011.

gefluc

fondation roche fondation de franceville de pont de claix espoir chu grenoble le champ rond